Bienvenue


Voici un concentré de mes interventions sur la toile


qui suis-je ?

Découvrez mon parcours professionnel de l'audit à l'assistance à maîtrise d'ouvrage en informatique


Akwaaba fest

50 participants, 1h30 d'échanges autour de la reconversion professionnelle en IT grâce au métier de la recette fonctionnelle


24 jours du web

J'ai eu le plaisir de participer à l'aventure du calendrier de l'avent du WEB.


Quel bilan personnel de 2020

Comment avez-vous appliqué la résilience dans vos vies en 2020?
De quoi êtes-vous fier et comptez capitaliser sur 2021?


comment piloter efficacement les tests?

#Expertise Métier :
Parlons de l'intérêt de piloter sa recette métier et comment atteindre de meilleurs résultats.


comment choisir son executive mba?

#Formation :
Comment j'ai choisi mon executive MBA et pourquoi ai-je décidé de reprendre les études après 10 années d'expérience professionnelle


Comment se vendre plus efficacement face à des recruteurs ?

#Développement personnel :
Parlons de branding et bonnes pratiques lorsqu'on recherche un emploi


Les différents types de test par l'exemple

#Expertise Métier :
Quoi de mieux que de voir en live des exemples de tests ?!


La femme : l'avenir du Numerique

#Women Empowerement :
Le numérique offre de formidables pistes de reconversions pour la femme africaine

qui suis-je?


Je m'appelle Suzanne. Je suis Chef de projet Assistante à Maîtrise d'ouvrage. J'ai 11 années d'expérience dans l'IT et les métiers de l'audit et du contrôle financier.
Je suis intervenue dans des banques de détail et d'investissement, dans l'assurance, dans les transports et le service publique.

Sinon j'aime le développement personnel, découvrir de nouveaux sujets, me challenger et transmettre de la connaissance aux autres.

Vous voulez en savoir plus sur moi alors CLIQUEZ ICI

26/11/2020

Akwaaba fest


J'ai eu l'honneur d'être invitée pour le festival Akwaaba Fest.

L'objectif était de cette intervention était de présenter mon parcours et donner mon retour d'expérience sur ma reconversion de l'audit à l'IT.

Quasiment 50 participants résidents en France, au Canada et même au Sénégal y ont assistés ! Le webinaire a duré près de 2H. Merci à tous pour cet honneur.

Le support du webinaire est disponible ICI et l'enregistrement du webinaire sur la page youtube d'AKWAABA FEST.

08/12/2020

24 jours du web


"C’est quoi, pour vous, le Web ? C’est quoi votre Web à vous ? Qu’est-ce que vous êtes prêt à défendre bec et ongles ?" Tel est le défi lancé par Rémi du site www.24joursdeweb.fr

Je me suis prêtée à l'exercice et ma candidature a été retenue parmi la trentaine de propositions reçues.

J'y raconte comment j'ai choisi mes études supérieures, la dure réalité du monde du travail, ma rencontre avec l'IT. Bref toute ma vie professionnelle :)

Faites un tour ICI

31/12/2020

Quel bilan faire de 2020 pour mieux aborder 2021?


Voici venu la fin de l’année avec son fameux bilan de l’année écoulée. 2020 a été remplie de challenges. Je sais que c’est un sacré euphémisme, compte tenu de tout ce qui s’est passé (on sait tous ce qui s’est passé, je préfère ne pas revenir là-dessus). Je préfère aborder ce bilan sous une autre approche.
Tout d’abord quel est le mot qui est souvent revenu dans les discours, posts, billets ?
Covid-19. Ok mais encore…. Résilience. Je voyais ce mot partout !
Mais que diable veut dire la résilience ? Au bout la 10e fois j’ai enfin décidé de chercher sa définition. C’est la capacité à surmonter les chocs traumatiques, la faculté de ne plus vivre dans le malheur et à se reconstruire.

Nul doute nous avons dû faire preuve de résilience. Comment je l’ai appliqué dans ma vie en 2020 ? Pour ma part, les premiers jours du 1er confinement ont été « tendu » car ma mission à la DGFIP était arrivée à son terme le weekend d’avant l’annonce du président. Les managers ne savaient pas comment gérer le staffing. J’étais chez moi, sans trop de nouvelles. Pas de projets en perspective, incertitude sur mon emploi… Ça aurait dû très anxiogène mais j’ai refusé de céder à la crise de nerfs et d’aborder cette période autrement. Au total, j’ai eu 6 mois d’inactivité et durant cette période j’ai investi sur moi.
J’ai travaillé mon environnement : j’ai refusé de vivre dans la peur et l’apathie. Je me suis coupée de toute source de stress et de mauvaises nouvelles (les chaines d’information).J’ai repris les différentes formations de développement personnel que j’avais : Farida Akadiri avec les 28 jours de leadership et les Spiritual Mastery Course, Franck Nicolas avec le programme Starter pour définir ses objectifs de vie et les suivre quotidiennement, Matthew Hussey avec son programme Impact pour travailler son personnal branding.J’ai lu près d’une dizaine de livres de développement personnel : Deepak Choprah, Wayne Dyer, Esther and Jerry Hicks, Dale Carnegie, Napoleon Hill, Wallace D. Wattles, Stephen Guise etc.J’ai posé des objectifs personnels même si tout était en stand-by pour être prête quand l’activité reprendra
Ce que 2020 m’a appris et qui permettra d'aborder sereinement 2021 :
La santé et l’énergie sont des trésors.Il faut les préserver à tout prix. Car quand on est fatigué ou avec la santé qui décline tout nous parait compliqué voire insurmontable.

La gratitude est la clé.Apprendre à être reconnaissant pour les petites choses car ce qui nous semble insignifiant dans notre vie est peut-être un diamant dans la vie des autres.

Investir sur soi est le meilleur investissement.On ne le dira jamais assez car on ne regrette jamais d’avoir passé du temps sur soi. Saisissez toute opportunité de vous améliorer dans un domaine. Lorsque j’ai passé un entretien client pour la mission où je suis actuellement, je leur ai expliqué que j’ai utilisé ce temps libre pour me former. Ça a plu au client et je pense que cet élément a fait pencher la balance en ma faveur.

Avoir du temps est un cadeauLe temps est la ressource la plus rare et pourtant c’est la plus gaspillée. Toute occasion qui nous apporte du temps doit être saisie et mise à profit car on ne le rattrapera pas.

La motivation ne fait pas toutIl en va de même pour la volonté, elles fluctuent selon nos états physiologiques et d’autres facteurs. Il faut tout simplement se discipliner !

La discipline est la cléLe cerveau aime la facilité et peut avoir une représentation disproportionnée de la douleur. Par exemple, il vous fera croire que les dix pompes matinales seront une torture abominable. Vous perdrez 30 min à vous débattre avec cette douleur imaginaire qui paralyse alors qu’en 2 minutes vous auriez terminé ces exercices et serez passé à autre chose. Le livre « Mini habits » de Stephen Guise l’explique bien.

L’être humain s’adapte à toutAussi bizarre que cela puisse paraître beaucoup de personnes de mon entourage, moi y compris n’avions plus l’envie de sortir après le 1er déconfinement. Ce qui semblait insupportable au début, était devenu une nouvelle norme et nous avions pris le pli. Donc quelque soit les situations, au lieu de vouloir lutter contre elles (surtout si on ne peut rien changer), regardez plutôt comment en tirer partie pour faire en sorte que cela serve vos objectifs.

La solidarité et la générosité sont les fondations des rapports humainsQue ce soit à petite échelle ou à grande échelle, nous pouvons tous contribuer avec ce que l’on a (un sourire, tenir une porte, porter un sac, une parole gentille, donner du temps etc.)

Nous sommes tous sortis grandis de cette année. Et de belles choses sont nées au cours de cette année (des projets professionnels, des reconversions, des entreprises, des vocations et même des bébés !!). J’aimerais que nous célébrions ces victoires que nous avons pu avoir, aussi petites qu’elles soient car nous avons la chance d’être encore présent pour en parler.

De quoi êtes-vous fier sur 2020? Qu’avez-vous appris cette année? Que comptez-vous garder sur 2021?

09/01/2021

Comment piloter efficacement les tests?


Encore un wébinaire ?!
Oui j'aime apporter du savoir. J'ai rejoint l'association 10 000 codeurs en novembre dernier. Au même moment que je démarrais mon Executive MBA Management IT et Transformation Digitale (je vous en parle ici).

Ambitieux de vouloir gérer les deux vous me direz. Mais j'ai été tellement séduite par le projet et je ne pouvais qu'adhérer. L'objectif est de former 10 000 jeunes africains en 10 ans aux métiers du numérique : développeur, community manager, qualification logicielle, IOT, blockchain etc.

J'ai intégré la communauté Test et je vais dispenser des formations sur le métier de la qualification logicielle chaque mois. Les futurs bénéficaires auront les mêmes connaissance qu'un individu préparant la certification ISTQB.

Chaque mois, nous organisons un webinaire par mois pour présenter notre métier aux futurs bénéficaires du programme.

Ainsi, ce mardi 12/01/2021, je fais partie du panel animé par Anass El Bekali qui abordera dans une approche un peu technique, l'intérêt du pilotage de tests, les méthodes possible et des retours d'expérience sur les projets menés.

Rendez-vous le mardi 12/01/2021 à 20h sur la page YOUTUBE de 10 000 codeurs !

10/01/2021

Comment sélectionner son executive MBA?


Je vous le disais 2020 a été une année particulière. J'ai traversé une période d'inactivité. Cela m'a permis de réfléchir à mes priorités. L'une des grosses prises de conscience que j'ai eu est que j'étais experte dans mon métier d'AMOA. Good ! What's next !? Là c'est le vide intersidéral.

Progresser dans la gestion de projet me plaisait toujours mais quand on est dans la prestation comme moi, on doit attendre que l'opportunité croise notre disponibilité. Autrement dit, qu'une mission se présente au moment je serai disponible. Et que le client soit ok pour retenir mon profil. Vu le contexte économique qui est devenu compliqué, compter sur ce genre d'opportunités équivaudrait à jouer à la loterie.

J'ai décidé de prendre les choses en main et de me donner mon propre coup de pouce. Après quelques recherches, j'ai découvert l'apport d'un MBA. C'est un diplôme vu comme un accélérateur de carrières. Il permet d'acquérir toutes les connaissances nécessaires à un dirigeant d'entreprise. Les étudiants à l'issue de cette formation sont censés occuper des postes de direction voire devenir des entrepreneurs.

J'ai choisi de rejoindre l'Executive MBA d'ISG/Epita avec pour spécialisation la transformation numérique. C'est une école d'ingénieurs en informatique européenne qui a formé les CTO de Venteprivée.com, Blablacar etc.

Quels sont les questions à se poser pour sélectionner son MBA ?

Quelle est ma disponibilité?Puis-je faire mon MBA à temps plein? Cela nécessiterait de demander un congés pour formation. Ou dois-je partir sur une formule hors temps de travail donc un Executive MBA ? Quelle type d'organisation avec mon travail devrais-je mettre en place ? Il faut savoir que certaines formations nécessitent de s'absenter deux jours ouvrés dans le mois voire plus.

Quelle spécialisation ?Choisissez un thème qui vous plait. N'oubliez pas de vérifier les débouchés à la suite de la formation. Le meilleur moyen est d'entrer en contact sur Linkedin avec des personnes diplômées d'un MBA dans le domaine sélectionné. Demandez leur ce qui a changé dans leur carrière après cette formation. Cela m'a permis d'éliminer certaines formation car j'avais un doute sur le niveau de profondeur des enseignements dans un domaine. N'ayez pas peur, vous verrez que beaucoup prennent le temps de vous faire un retour. L'être humain aime naturellement partager son expérience.

Quelle école?Cette question est corrélée à celle du domaine, de la dimension nationale ou internationale et du financement. Si vous envisagez une carrière à l'international alors optez pour un MBA d'une grande école reconnue à international. Néanmoins, le coût de la formation sera à la hauteur de la réputation de l'établissement. Les MBA internationaux ont cette particularité d'avoir des cours en anglais.

Quel financement de ma formation ?Plusieurs pistes peuvent être exploitées. Tout d'abord, mobiliser son DIF. C'est la plus simple. En 2 clics vous déplacez l'argent de compteur pour régler l'école. Les MBA coûtent cher donc cela ne couvre pas tout mais c'est déjà très bien d'avoir cet avantage.
Certaines entreprises cotisent pour des OPCO. Ce sont des organismes agréés par l'État chargés d’accompagner la formation professionnelle. Ils peuvent financer des formations sous critères d'éligibilité.
Enfin vient Transition Pro (ex Fongecif) qui est connu pour l'accompagnement et le financement de formations. Toutefois, les critères d'éligibilité varient d'une année à l'autre et surtout les délais de traitement peuvent être longs. Je vous recommande de commencer par eux.

Quelle organisation pour réviser dois-je mettre en place?On est toujours très emballé avant de se lancer mais il faut savoir que le MBA demande beaucoup de travail personnel pour assimiler les connaissances. Sans compter tous les travaux de groupe pour rendre les livrables du module!

Dernier conseil :
Après avoir sélectionné votre formation, vous devrez probablement probablement passer des tests pour intégrer votre école. N'oubliez pas que vous choisissez votre établissement aussi. Posez toutes les questions possibles : sur les salaires en sortie de formation, les partenariats possibles avec des entreprises, l'alumni et les activités, les intervenants et leur profil, le niveau d'anglais à maitriser, le profil des candidats déjà recrutés etc.

Les promesses des écoles sont belles mais gardez-toujours à l'esprit vos souhaits. Sinon, vous risquez d'être comme un enfant à une fête foraine, émerveillé à un tel point qu'il ne pourra pas faire de choix.

18/01/2021

Comment se vendre plus efficacement face à des recruteurs ?


Parlons de Personnal Branding !
Qu'est ce que c'est ? Le personnal branding est l'art de faire sa promotion comme si nous étions une marque.

Aujourd'hui nous ne sommes plus qu'un individu avec un CV et une lettre motivation. Nous sommes bien plus. Et c'est ce "plus" qui déclenche des contacts, facilite le networking et permet parfois de décrocher des entretiens. En effet, on dit souvent : "Ce sont des personnalités qu'on recrute, pas des savoirs faire"

Toujours dans mon rôle de grande sœur (touche à tout) dans l'association 10 000 codeurs, j'ai souhaité prodiguer des conseils à la jeunesse africaine dans ce domaine. Mon intention est de les voir se marketer comme des pros et époustoufler les recruteurs à l'issue de leur cursus de formation.

Rdv sur la page YOUTUBE de 10 000 codeurs le mercredi 20/01/2021 dès 18h30

06/02/2021

Les différents types de test par l'exemple


Poursuivons la découverte du métier test avec l'association 10 000 codeurs.

J'ai assez présenté et expliqué mon métier! Cette fois-ci en rentre dans le concret !

Mais avant cela, voici un petit rappel :
Les tests métiers sont créés en se basant sur les exigences. La norme ISO 25000 les décrit explicitement. Les exigences traduisent les besoins ou contraintes que doit satisfaire la solution. Afin de s'assurer qu'elle est conforme à l'attendu, il faut procéder à des vérifications concernant sa qualités. Il existe 8 types de tests à réaliser dans ce cadre (ISO 25010).

Anass El Bekali et moi-même vous montreront des exemples de cas de test en live.

Rdv sur la page YOUTUBE de 10 000 codeurs le mardi 09/02/2021 à 20h

14/02/2021

la femme avenir du numérique


« Voilà pourquoi il faut pas sortir avec une fille qui a fait des études ! vous vous croyez intelligentes, vous donnez votre avis, vous faites des chichis, et vous vous permettez de nous répondre. Impossible pour un homme d’être le chef chez lui. C’est pour cela que vous restez célibataires et que vous aurez du mal à trouver qqn ».

Paris, année 2012, Suzanne, bac+5, jeune cadre dans une multinationale en rencard avec ce jeune homme bac+5 et jeune cadre dans une multinationale.

La claque ! J’ai fait des études supérieures poussés donc j’ai un défaut. J’exprime mes souhaits donc j’ai une tare, Je sais où je veux veut aller dans la vie donc je deviens un boulet. Ecœurant n’est-ce pas ?!

Toutes les jeunes femmes d’origine africaines ont dû vivre ça au moins une fois dans leur vie. Cette sensation d’en avoir fait trop : trop étudié, trop travaillé, trop d’ambition, trop de responsabilités, trop de rêves, trop de liberté, trop occidentalisée, trop franche …. Et ça « c’est pas bon parce que les hommes ont peur de toi maintenant, tu les fais fuir ».

J’ai longtemps trouvé ça profondément injuste car naître homme ou femme ne se décide pas. C’est la loterie de la vie mais voilà que la société a déjà choisi ce que je pouvais faire où il fallait que je m’arrête car les hommes n’aimeraient pas si je vais plus loin qu’eux. Mais oui « la valeur d’une femme est dans mariage ». Autre phrase encore plus écœurante !
Pourtant on applaudit bien Serena Williams, Oprah Winfrey, Aminata Kane (CEO Orange Sierra Léone) ou Chimanda Ngozi. Toutes ces femmes ont tracé leur route et accompli des exploits. Et elles ont trouvé leur âme sœur aussi. Donc c’est possible !

J’ai souvent entendu les anciens me rabâcher que « le 1er mari d’une femme c’est son travail ». Ils avaient totalement raison car la clé c’est l’autonomie financière de la femme. S’assumer financièrement donne la liberté. Celle de pouvoir prendre ses propres décisions et surtout d’envoyer bouler ce genre de crétin. Le numérique offre de formidables occasions professionnelles et surtout ce n’est pas réservé qu’aux hommes
Jeudi 18/02 à 20h on discutera de cette thématique avec l’association 10 000codeurs

Les mentalités évoluent donc continuons sur notre lancée.

Ce que je retiens de cette expérience est que ce jeune homme avait ses propres insécurités non réglées qu’il projetait sur les femmes. Car on a toutes le droit d’avoir des souhaits pour sa propre vie et de se mettre en route pour les atteindre. Nous ne devons pas nous diminuer pour plaire à un autre.
Aussi, il existe des hommes qui souhaitent être avec des femmes qui ont fait des études et qui sont ambitieuses. Comme j’ai bien le rappeler, il y a 7 milliards d’individus sur cette Terre, si une personne ne fait pas l'affaire il y aura forcément qqn d'autre qui fera l'affaire.

« Ce qu’il est devenu ce jeune homme ?» il est parti à gauche, je suis partie à droite. J’ai rencontré mon mari plus tard sans avoir à me changer ou me diminuer.